13:38:00
A+ A-

Un minimum dépressionnaire au nord des Mascareignes

Un minimum dépressionnaire est visible sur les images satellites et sur les cartes d'analyse de la vorticité. Cette activité convective témoigne l'entrée dans une phase humide de la MJO. Cette phase humide pourrait durer 2 à 3 semaines dans notre bassin.

Toutefois on peut noter que la température des eaux océaniques à proximité des Mascareignes est toujours insuffisante (inférieure à 26°C) pour qu'un cyclone tropical puisse se former. Celle-ci s'élève à 24/25°C dans nos environs.

De plus, le cisaillement vertical du vent est fort à très fort (supérieur à en dessous de 10S de latitude.

Si le minimum dépressionnaire se creuse un peu il pourrait être suivi par le NRL d'ici aujourd'hui ou demain. [modification à 16h40] Le système a été pris en charge par le NRL sous le nom 92.S Invest. Selon les modèles numériques, ce système devrait persister quelques jours dans la zone sans se creuser de manière significative.

On peut compléter cet article avec le bulletin ZCIT du CMRS de la Réunion:

L'activité convective est modérée à localement forte entre l'Equateur et 10S, entre 50E et 75E, au sein du talweg proche équatorial.
Dans cette zone, une faible circulation dépressionnaire s'est developpée au sud des Seychelles au cours des dernières 24h. Elle était centrée vers 5S/56E d'après l'ASCAT de 06.10Z. Les vents maximum sont de l'ordre de 15/20kt, atteignant 25kt dans le demi-cercle sud.
La pression minimale est estimée à environ 1008hPa.
Au cours des prochaines 48h à 72h, cette circulation pourrait continuer de se creuser lentement, en bénéficiant d'une bonne divergence d'altitude et d'une convergence de basses couches correcte côté polaire.
A partir de vendredi, les conditions environnementales devraient se dégrader.