09:24:00
Il y a quelques jours de cela nous suivions la zone perturbée n°7. Si, Si ! Rappelez-vous, c'est ce système de faible intensité lors de son passage à proximité des Mascareignes. Mais ce n'est pas pour autant que l'on va qualifier son passage près de La Réunion d'anecdotique surtout pour les habitants de la moitié ouest de La Réunion.

Le passage de la zone perturbée au Sud de La Réunion a généré un flux d'ouest puis de nord-ouest et dans cette configuration c'est clairement la moitié Ouest de l'île qui était exposé à ce flux humide et instable. Météo France a décidé de déclencher une Vigilance Fortes Pluies valable à partir de dimanche 13 mars. Elle a été levé le Mardi 14 mars à 8h00.

Entre le Lundi 13 à 7h et le mardi 14 à la même heure, Météo France a enregistré sur ses stations :

- 330 mm à Aurère dans Mafate
- 318 Plaine des Chicots
- 282 mm à Petite-France
- 244 mm à Grand Ilet et au Maïdo
- 225 mm au Brulé
- 179 mm à la Possession
- 173 mm au Colorado
- 148 mm au Port
- 104 Piton St Leu

Fait impressionnant, c'est la disparité des précipitations entre la zone Est et Ouest. Par exemple, alors qu'il était tombé plus de 152 mm de pluie au Port et plus de 107 mm à Saint Pierre en 24h, dans l'est la pluviométrie n'avait même pas dépassé 8mm. Pourtant il s'agit d'une zone connue pour ses fortes précipitations.


Le Port est généralement connu pour sa faible pluviométrie. Mais pour le coup, il y a eu plus de pluies en 24h dans cette zone avec le passage de la faible zone perturbée 7 que pour le passage de cyclones tropicaux (tels que Béjisa, Dumile et même Gamède) sur le même lapse de temps.

Qu'est ce qui a créé cette disparité Est/Ouest?

Le passage d'un système dépressionnaire au sud de l'île a généré un flux d'ouest à nord humide et instable. Dans cette situation c'est la zone ouest et sud-ouest qui seront particulièrement impactés. Le relief de l'île a joué le rôle de barrage aux nuages. C'est donc la cause de cette disparité pluviométrique Ouest/Est.

Et c'est cela qui fait la spécificité de notre île !

12:19:00
[accordion] [item title="Point du 14 mars 2017 à 21h49"]
La zone perturbée n°7 s'est intensifiée et a pu atteindre le stade de tempête tropicale modérée. Il a donc été baptisé Fernando.

Finalement ce système dépressionnaire a apporté pas mal de pluie sur la partie ouest de l'île entre le 12 et le 13 mars 2017. Dans son sillage une ligne de convergence devrait se développer favorisant un flux de nord/nord-est humide et instable, de fortes précipitations sont donc à prévoir sur la partie Est de l'île surtout dans les hauts entre mercredi 15 et jeudi 16 mars 2017.
 [/item] [item title="Point du 11 mars 2017 à 9h09"]

Le système dépressionnaire est moins étiré qu'hier mais reste désorganisé. Il se situait ce matin à plus de 1400 km des côtes de La Réunion et généraient des vents de 46 km/h. Les modèles numériques n'envisagent plus d'intensification.

C'est donc notre dernier point concernant ce système sauf en cas de ré-intensification.
Vous pouvez aussi suivre Meteoi sur Facebook: https://www.facebook.com/meteoi.re/

 [/item] [item title="Point du 10 mars 2017 à 18h49"]


Le moins qu'on puisse dire c'est que ce système dépressionnaire donne du fil à retordre aux prévisionnistes. Alors qu'elle devait s'intensifier, la dépression tropicale a été rétrogradé au stade de zone perturbée. Pourquoi?
La raison est simple... n°7 ne ressemble à rien 😟. Le système est très étiré, ne présente pas vraiment d'organisation ni de circulation tourbillonnaire bien défini. L'avenir de n°7 est très incertain. Les simulations des modèles laissent encore supposer une réorganisation du système en transitant au sud de Rodrigues mais ce n'est pas gagné car le cisaillement qui était prévu diminuer est toujours bien présent.

[/item] [item title="Point du 10 mars 2017 à 12h19"]

La dépression tropicale n°7 se trouve encore loin, à plus de 1500 km de nos côtes et se déplace vers le sud-sud-ouest à 15 km/h.
D'après les dernières images satellites, la dépression tropicale est à nouveau malmenée par le cisaillement vertical du vent.  Le système dépressionnaire peine à s'intensifier, la convection principale est complètement rejeté à l'Est du centre de basse couche. On peut se poser des questions sur son avenir...

Les deux agences météorologiques prévoient une intensification dans les prochaines heures. Une légère et courte intensification est prévue par Météo France. Le JTWC prévoit, quant à lui, une intensification plus importante qui s'inscrit dans la durée.

Il n'est donc pas exclu que le temps soit perturbée à partir de la fin du week-end sur La Réunion. Mais il faudra encore attendre un peu pour savoir quelle sera l'ampleur de l'éventuelle dégradation sachant qu'il y a toujours une incertitude concernant l'intensité du phénomène et la distance de passage au plus près.

Ce qui est quasiment certain c'est qu'il n'y aura pas de vents cycloniques[/item] [item title="Point du 9 mars 2017 à 22h45"]

Après un coup de moins bien cet après midi la dépression tropicale n°7 se porte mieux. Le cisaillement semble avoir faibli. Le centre de basse couche est beaucoup moins exposé et la convection a bien repris. L'activité convective se situe principalement dans la partie sud-est du système.

Les modèles numériques anticipent toujours un creusement modéré de ce système dépressionnaire. Un passage au sud des Mascareignes est pour le moment privilégié. Reste à savoir à quelle distance le système passera. En fonction, le temps serait plus ou moins pluvieux sur les Mascareignes et principalement La Réunion.


 [/item] [item title="Point du 9 mars 2017 à 11h10"]


Le système suivi à l'est du bassin cyclonique est toujours considéré comme une dépression tropicale. Depuis hier la convection s'est nettement renforcée au sein du système dépressionnaire. Une intensification limitée est prévue, le système ne devrait pas dépasser le stade de tempête tropicale modérée.
Pour la trajectoire, le scenario privilégié par la majorité des modèles est un passage à une distance supérieure à 150 km au sud des Mascareignes, ce qui réduirait nettement les effets du système dépressionnaire sur nos îles. Néanmoins l'incertitude est encore assez importante car la petite taille du système le rend sensible aux variations de son environnement. Il faudra donc patienter avant de prévoir dans quelle mesure le temps se dégradera en fin de week-end.

 [/item] [item title="Point du 8 mars 2017 à 17h50"]

Le 7ème système dépressionnaire poursuit sa course en direction de l'ouest-nord-ouest à une vitesse de 7 km/h.
Les modèles anticipent toujours une petite intensification, mais notre futur "Fernando" ne devrait pas dépasser le stade de tempête tropicale. L'ile Rodrigues pourrait profiter de précipitations bénéfiques si le système ne passe pas trop au sud.
 [/item] [item title="Point du 8 mars 2017 à 7h00"]

A 4h00, la dépression tropicale se situait à plus de 1700 km des côtes de La Réunion. Le système se déplace vers l'ouest à une vitesse de 9 km/h.

Même si la dépression tropicale a perdu un peu de sa relative vigueur par rapport à hier, elle devrait retrouver un peu de couleurs. C'est ce que proposent les principaux modèles numériques qui développent ce système au moins jusqu'au stade de tempête tropicale modérée, mais pas plus.

Au niveau de la trajectoire, les principaux modèles de prévisions gardent à peu près la même philosophie, c'est à dire un déplacement  lent vers l'ouest durant les prochaines 24/36 heures puis une descente vers le sud et enfin un redressement de la trajectoire vers l'ouest-sud-ouest. L'incertitude reste néanmoins assez importante parce qu'Enawo est toujours dans le coin. A suivre donc ...

 [/item] [item title="Point du 7 mars 2017 à 14h00"]

Le système dépressionnaire qui se trouve à l'Est du bassin cyclonique s'est intensifié pour atteindre le stade de dépression tropicale. A 10h00 il se trouvait encore à environ 2000 km de La Réunion et se déplaçait en direction de l'ouest à 15 km/h.

Les différents modèles numériques creusent ce système dépressionnaire au moins jusqu'au stade de tempête tropicale modérée. Si cela s'avère correct le système serait baptisé Fernando par les services météorologiques de Maurice. Cette intensification serait permise par la bonne divergence d'altitude. Toutefois ces conditions favorables ne devraient pas durer.

Concernant la trajectoire le système dépressionnaire devrait poursuivre vers l'ouest avant de se diriger vers le sud-ouest attiré dans le "couloir" que creuserait Enawo dans sa descente vers le grand sud.

[/item] [item title="Point du 7 mars 2017 à 7h00"] Une perturbation tropicale évolue loin, à plus de 2000 km de La Réunion, à l'Est du bassin.


[/item] [/accordion]

06:41:00
[accordion] [item title="Point du 8 mars 2017 à 6h35"]
Enawo est entré sur Madagascar dans les environs d'Antalaha hier en fin de matinée.  Les pluies ont été diluviennes et les rafales de vent ont sans doute dépassé les 250 km/h. Malheureusement 78 personnes ont perdu la vie pendant le passage de ce puissant cyclone, d'après le Bureau national de gestion des risques et catastrophes (BNGRC).

Désormais sur terre, Enawo n'est plus qu'une dépression, mais génère toujours beaucoup de pluies et de fortes rafales de vent pouvant atteindre les 120 km/h. La dépression se dirige rapidement vers le sud-sud-ouest à 15 km/h et devrait ressortir en mer vendredi.

Dernier point pour ce système sauf en cas de changement de trajectoire.


 [/item] [item title="Point du 7 mars 2017 à 14h35"]

Enawo a touché Madagascar en fin de matinée au stade de cyclone tropical intense. Les vents soutenus sur 10 minutes étaient estimés à 200 km/h et les rafales à 270 km/h.

[/item] [item title="Point du 7 mars 2017 à 6h35"]


Enawo poursuit son intensification et est non loin du stade de cyclone tropical très intense. Il se trouve désormais à 140 km d'Antalaha. Les vents soutenus sur 10 min sont estimés à 195 km/h et les rafales à 260 km/h. Cette journée et celle de demain devraient être difficiles pour les Malgaches de la côtes nord-est avec le passage de ce dangereux phénomène.

De l'autre côté du bassin un autre système est en gestation (perturbation 7) et pourrait atteindre le stade de tempête tropicale modérée. Si c'est le cas, il serait baptisé Fernando. Pour l'heure il se trouve à plus de 2000 km de La Réunion.

 [/item] [item title="Point du 6 mars 2017 à 18h05"]

Enawo a connu une phase d'intensification assez soutenue aujourd'hui ce qui lui a permis de passer au stade de cyclone tropicale intense. Un bel oeil est d'ailleurs visible sur les différentes images satellites. Enawo se trouve à environ 300 km d'Antalaha et génère des vents soutenus sur 10 min d'environ 170 km/h et des rafales en mer estimées à 220 km/h.

Malheureusement, les conditions sont toujours favorables pour une poursuite de l'intensification du système jusqu'à son atterrissage sur Madagascar demain en milieu de journée. Il s'agit donc d'un système dépressionnaire très dangereux pour les habitants de la zone d'Antalaha et surtout de ceux habitant la presqu'ile de Masaola.

A la Réunion ce cyclone tropical intense génère une houle de 2,5 à 3 mètres (soit 6 mètres pour les vagues les plus hautes) et cela malgré les 800 km qui les séparent, imaginez la marée de tempête lors du landfall à Madagascar...


Enawo et son oeil: probablement le plus beau cyclone de cette saison cyclonique dans l'océan Indien sud-ouest

 [/item] [item title="Point du 6 mars 2017 à 7h05"]


Depuis hier après midi, Enawo a entamé sa trajectoire vers l'ouest. Au fil des simulations le scenario le plus probable est un atterrissage sur la côte nord-est de Madagascar vers la presqu'ile de Masaola. Les habitants de cette partie de la Grande île devraient prêter une attention particulière à ce système qui n'a pas encore atteint toute sa maturité. Actuellement les vents moyens sur 10 min sont estimés à 150 km/h mais ceux-ci pourraient encore se renforcer avant son impact sur Madagascar. Les pluies seront elles aussi intenses et pourront, très localement, parfois dépasser les 150 mm/h en fin d'après midi du mardi 7 mars 2017 (d'après les simulations de GFS)

Pluies en 1 heure prévues par GFS pour le mardi 7 mars

Image satellite de METEOSAT SEVIRI - Avec couleurs inversées.
Pour information un autre système dépressionnaire est actuellement suivi. Il s'agit d'une zone perturbée numérotée 97S. Elle se trouve loin de toute terre et sa trajectoire finale dépendra de celle d'Enawo.

 [/item] [item title="Point du 5 mars 2017 à 11h05"]
Enawo a atteint le stade de cyclone tropical et constitue une menace pour Madagascar. Pour information un autre système dépressionnaire de faible intensité est suivi à l'Est du bassin.



 [/item] [item title="Point du 5 mars 2017 à 6h50"]

A 4h00 la forte tempête tropicale Enawo était toujours quasi-stationnaire. Pas de réels changements concernant la trajectoire et l'intensité prévues. La situation est à suivre de près par les malgaches.

Pour les Mascareignes le temps variera en fonction de la trajectoire réelle d'Enawo. Même s'il n'y a pas de temps cyclonique attendu pour nos îles, il devrait devenir plus pluvieux à partir de dimanche après-midi. Le vent et la houle devraient eux aussi se renforcer.

[/item] [item title="Point du 4 mars 2017 à 22h50"]

Enawo entame sa phase d'intensification rapide mais fait toujours du surplace. Demain elle devrait globalement se diriger vers l'ouest-sud-ouest tout en poursuivant son intensification.

Pression estimée au centre: 978 HPA.
Position le 04 mars à 22 heures locales Réunion: 13.8 Sud / 56.7 Est.
Distance des côtes réunionnaises : 790 km au secteur: NORD.
Distance de Mayotte : 1250 km au secteur: EST.
Déplacement: Quasi-stationnaire

[/item] [item title="Point du 4 mars 2017 à 16h20"]


A 16h00 Enawo était toujours considérée comme une tempête tropicale modérée avec une pression au centre estimée à 990 hPa. Le système fait du surplace ce qui est généralement le signe d'un changement de trajectoire imminent.

L'incertitude autour de la trajectoire du système a diminué. D'après la majorité des modèles de prévisions numériques, rejoint par les deux agences humaines (CMRS et JTWC) le système dépressionnaire devrait se diriger vers l'ouest voire ouest-sud-ouest rapprochant dangereusement Enawo de Madagascar. Les habitants de la côtes nord-est de Madagascar devraient surveiller de près ce système qui devrait atteindre le stade de cyclone tropical intense.

Il n'y a pas de danger cyclonique pour les Mascareignes mais un temps plus humide devrait être au programme surtout  à partir de dimanche soir.

L'animation ci-dessous montre le taux d'humidité dans l'air et les précipitations supérieures à 30 mm/h. On voit bien que des précipitations intenses devraient concerner Madagascar. A partir de dimanche soir on voit que les Mascareignes seraient affectées par une bande pluvieuse. Cette bande active pourrait occasionner des précipitations soutenues dans les lieux exposés.


via GIPHY




[/item] [item title="Point du 4 mars 2017 à 6h20"]
A 4h00 ce matin, la tempête tropicale Enawo se situait à 840 km au nord de La Réunion. Le cisaillement vertical du vent qui est actuellement modéré sur la zone limite l'intensification du phénomène. Mais celle-ci devrait diminuer d'ici 36/48h permettant à Enawo de se renforcer plus rapidement.

L'incertitude au niveau de la trajectoire est toujours importante mais a tendance à se resserrer. Ainsi les scenarios privilégiés par les principaux modèles de prévisions sont soit un passage à proximité de la côte Est de Madagascar (GFS) soit directement sur Madagascar (ECMWF). Les Malgaches devraient donc suivre de près la situation.

Concernant les Mascareignes, même si le danger cyclonique semble écarté, nous ne sommes pas à l'abri d'une dégradation du temps. Il faudra bien suivre la situation car tout dépendra de la trajectoire effective d'Enawo. La houle et le vent pourraient se renforcer. Un temps plus humide est également attendu.

[/item] [item title="Point du 3 mars 2017 à 17h20"]

Pression estimée au centre: 998 HPA.
Position le 03 mars à 16 heures locales: 12.9 Sud / 56.7 Est.
Distance des côtes réunionnaises : 900 km au secteur: NORD.
Déplacement: OUEST-SUD-OUEST, à 9 km/h. 

A 16H00 le NRL estimait les vents à 35 noeuds (soit des vents de 60 km/h sur 10 min et des rafales estimées à 81 km/h)

[/item] [item title="Point du 3 mars 2017 à 12h20"]
Le système dépressionnaire s'est intensifié assez rapidement et le stade de tempête tropicale modérée a été atteint plus tôt que prévu. On parle désormais de la tempête tropicale modérée Enawo.

Concernant l'intensification il n'y a pas vraiment de changement: un système tropical intense est toujours prévu. Pour la trajectoire l'incertitude diminue mais demeure importante. Un passage plus proche de Madagascar que des Mascareignes est prévu par Météo France. Les prévisions s'affinent de jour en jour. Il faut suivre de près la situation.

Pression estimée au centre: 998 HPA.
Position le 03 mars à 10 heures locales Réunion: 12.8 Sud / 57.0 Est.
Distance des côtes réunionnaises : 915 km au secteur: NORD.
Distance de Mayotte : 1280 km au secteur: EST.
Déplacement: OUEST-SUD-OUEST, à 19 km/h. 




via GIPHY

via GIPHY

[/item] [item title="Point du 3 mars 2017 à 6h20"]
La zone perturbée 6 présente une belle signature satellitaire ce matin. Elle présente une meilleure organisation signe d'une amélioration des conditions d'altitude. Le phénomène se trouve désormais à moins de 1000 km de La Réunion et de Maurice; il se déplace toujours vers l'ouest à vive allure. Le vent max en mer était estimé à 52 km/h et les rafales à rafales à 70 km/h (NRL).

Les modèles numériques semblent avoir cerné la probable forte intensité du phénomène. Il est en effet prévu que le système se creuse au moins jusqu'au stade de cyclone tropical intense.

Pour la trajectoire c'est un peu plus compliqué. Tout dépendra de l'arrivée par le sud-ouest d'une dorsale anticyclonique. Une arrivée plus lente permettrait au système de plonger vers le sud alors qu'une arrivée plus rapide dévierait le système vers l'ouest et Madagascar. Pour l'instant aucun scénario n'est privilégié.

A suivre donc...

Pression estimée au centre: 1001 HPA.
Position le 03 mars à 04 heures locales Réunion: 12.2 Sud / 57.9 Est.
Distance des côtes réunionnaises : 995 km au secteur: NORD-NORD-EST.
Distance de Mayotte : 1370 km au secteur: EST.
Déplacement: OUEST, à 19 km/h.




[/item] [item title="Point du 2 mars 2017 à 22h30"]
L'intensification se poursuit lentement mais surement. Le CMRS prévoit toujours un système intense qui transiterait dans une zone comprise entre Madagascar et La Réunion/Maurice. Comme le montre la carte de prévisions du CMRS la zone d'incertitude est toujours très importante. 
Les conditions environnementales sont toutes réunies pour permettre une intensification marquée et continue de la zone perturbée. La divergence d'altitude devrait se renforcer en cours de week-end avec l'apparition d'un canal d'evacuation polaire, puis equatorial. Le long de son trajet, le système ne devrait rencontrer que des eaux au potentiel énergétique élevé. le système devrait alors atteindre le stade de cyclone intense en fin d'échéance. - bulletin du CMRS (PDF)
Pression estimée au centre: 1003 HPA.
Position le 02 mars à 22 heures locales Réunion: 12.3 Sud / 59.0 Est.
Distance des côtes réunionnaises : 1025 km au secteur: NORD-NORD-EST.
Distance de Mayotte : 1500 km au secteur: EST.
Déplacement: OUEST, à 19 km/h. 




[/item] [item title="Point du 2 mars 2017 à 17h30"]
La zone perturbée a été prise en charge par le CMRS. Le système dépressionnaire a déjà fière allure.


L'agence météorologique prévoit une intensification constante du phénomène grâce à de très bonnes conditions environnementales. Le stade de tempête tropicale pourrait être atteint ce week-end, le phénomène serait ainsi baptisé Enawo.

Pour le moment, la trajectoire prévue est globalement orientée vers le sud-ouest, mais l'incertitude (zone en jaune) est encore très importante. Il convient de suivre de près la situation car des terres habitées pourraient être concernées.

Pression estimée au centre: 1004 HPA.
Position le 02 mars à 16 heures locales Réunion: 11.9 Sud / 60.1 Est.
Distance des côtes réunionnaises : 1105 km au secteur: NORD-NORD-EST.
Déplacement: OUEST-SUD-OUEST, à 15 km/h


[/item] [item title="Point du 2 mars 2017 à 15h09"]
La zone perturbée que nous suivons a officiellement été prise en charge par le CMRS. La machine thermique est belle est bien lancée et la probabilité de voir une future tempête "Enawo" devient élevée.

Plus d'infos dans le prochain point.

Pour suivre ce système dépressionnaire: page "cyclone"

Point du 2 mars 2017 à 10h49

La zone perturbée 95S montre de sérieux signes d'organisation. A 06h00 UTC (soit 10h a la Réunion), ce système dépressionnaire était situé par le point 11.0S | 63.4E soit à environ 1380 km de La Réunion, 1200 km de Maurice, 970 km de Rodrigues et 1540 km d'Antsirabe (Madagascar)

La pression au centre du système était estimée à 1006 hPa. Les vents maximum en mer soufflaient en moyenne a 20 noeuds (soit des vents de 34 km/h sur 10 min et des rafales estimées à 46 km/h).


[/item] [item title="Point du 2 mars 2017 à 6h09"]
Plus aucun doute la machine est en marche lorsqu'on regarde les dernières images satellites. La zone perturbée 95S est en meilleure forme qu'hier. Les conditions se mettent petit à petit en place pour aboutir à une véritable cyclogenèse.

A 4h00 ce matin le système  était situé par le point 11.1S | 65.7E soit a environ  1530 km de La Réunion, 1340 km de Maurice, 980 km de Rodrigues et 1790 km d'Antsirabe (Madagascar).

La pression au centre du système était estimée à 1005 hPa. Les vents maximum en mer soufflaient en moyenne a 20 noeuds (soit des vents de 34 km/h sur 10 min et des rafales estimées à 46 km/h).


[/item] [item title="Point du 1 mars 2017 à 23h09"]
La convection liée à la zone perturbée 95S s'est nettement renforcée depuis notre précédent point.  Si la convection ne s'effondre pas, Météo France pourrait prendre en charge ce système dès demain.

L'image satellite ci-après laisse déjà présager un système de grande taille.

En comparant avec l'image de notre point précédent on constate que la convection s'est nettement renforcée

A 22h00 le système  était situé par le point 10.7S | 66.6E soit à environ 1630 km de La Réunion, 1430 km de Maurice, 1050 km de Rodrigues et 1900 km d'Antsirabe (Madagascar).

La pression au centre du système était estimée à 1010 hPa. Les vents maximum en mer soufflaient en moyenne a 15 noeuds (soit des vents de 26 km/h sur 10 min et des rafales estimées à 35 km/h).

[/item] [item title="Point du 1 mars 2017 à 16h09"]
La convection liée à la zone perturbée 95S s'est renforcée par rapport à ce matin; mais le système peine toujours à s'organiser, contrarié par un cisaillement vertical d'est. 

Selon le dernier point du NRL (16h00 locales) la zone perturbée se situait par le point 9.6S | 67.9E à environ 1820 km de La Réunion, 1620 km de Maurice et 1220 km Rodrigues et 2050 km d'Antsirabe. La pression au centre du système était estimée à 1006 hPa. Les vents maximum en mer soufflaient en moyenne a 15 noeuds (soit des vents de 26 km/h sur 10 min et des rafales estimées à 35 km/h).

Il est toujours prévu que ce système se creuse significativement dans les prochains jours grâce aux bonnes conditions environnementales de basses couches et celles des "étages supérieurs" qui devraient s'améliorer.

Concernant la trajectoire, les principaux modèles numériques déterministes (GFS et CEP) envisagent un passage dans les environs des Mascareignes la semaine prochaine. Mais a une telle échéance ce scénario peut très bien changer. Raison pour laquelle il faut se tenir informé.


Le risque qu'une dépression se forme dans les prochaines 96h est important.

Il n'est pas exclu qu'un système plus faible en intensité se forme dans la partie Est du bassin.


[/item] [item title="Point du 1 mars 2017 à 6h59"]
La zone perturbée se trouve à environ 2000 km à l'est-nord-est des Mascareignes. Il n'y a pas vraiment de changement par rapport à hier: la convection est forte en lien avec le phénomène mais reste encore fluctuante. Au fil des jours la convergence de basses couches devrait plus franchement se mettre en place et favoriser l'organisation du phénomène. 

Concernant la trajectoire les modèles numériques divergent encore trop: certains font passer le système à proximité de Maurice pendant que d'autres le voient transiter au nord des Mascareignes en direction de Madagascar. Il en va de même pour l'intensité. 



A suivre :-)

[/item] [item title="Point du 28 février 2017 à 17h59"] Point du 28 février 2017 à 17h59

Le risque de cyclogenèse augmente de plus en plus au centre du bassin.

 À 12h00 UTC (soit 16h a la Réunion)la zone perturbée 95S, était situé par le point 8.2S | 69.9E soit a environ 2090 km de La Réunion, 1880 km de Maurice, 1450 km de Rodrigue et 2300 km de Madagascar (Antsirabe)

La pression au centre du système était estimée à 1007 hPa. Les vents maximum en mer soufflaient en moyenne à 20 noeuds (soit des vents de 34 km/h sur 10 min (*) et des rafales estimées à 46 km/h).


Concernant l'intensité du phénomène et sa trajectoire, les modèles numériques divergent encore beaucoup. Il faudra encore patienter pour avoir une tendance un peu plus fiable.

Suivi automatique 4 fois par jour sur la page "Cyclone"

[/item] [item title="Point du 28 février 2017 à 6h52"]Cela fait au moins une semaine que nos yeux se tournent vers la zone de convergence intertropicale où il était prévu qu'une phase humide de la MJO y apporte un peu plus d'activité convective. Généralement lors de ces phases humides, et lorsque les autres paramètres environnementaux le permettent, des systèmes dépressionnaires peuvent se former. Et cela se confirme encore une fois.


Depuis hier soir, une zone perturbée est surveillée par le NRL. A 00h00 UTC (soit 4h a la Réunion), ce système dépressionnaire était situé par le point 7.1S | 72.3E soit a environ 2360 km de La Réunion, 2160 km de Maurice, 1700 km de Rodrigues et 2590 km de Madagascar (Antsirabe)

La pression au centre du système était estimée à 1010 hPa. Les vents maximum en mer soufflaient en moyenne a 15 noeuds (soit des vents de 26 km/h sur 10 min et des rafales estimées à 35 km/h).
Suivi automatique 4 fois par jour sur la page "Cyclone"
Le CMRS le surveille actuellement du coin de l'oeil (uniquement dans ces bulletins ZCIT). Mais l'agence estime qu'à partir de vendredi le risque de développement en tempête tropicale devient modéré.

Désormais tous les modèles (ensemblistes et déterministes) sont en accord sur la cyclogenèse. Toutefois certains modèles le creusent davantage que d'autres. Il est encore trop tôt pour parler de trajectoire et d'intensité mais les dernières images satellites et les données des modèles laissent présager un système de grande taille contrairement à Carlos.

Les modèles Européens (ECMWF, UKMET) développe ce système dépressionnaire de manière significative, les modèles américains non... 

Vu l'incertitude de trajectoire, l'intensité actuelle et la distance de ce système, celui-ci ne présente aucun danger pour les terres habitées. 
[/item] [item title=""][/item] [/accordion]

MARI themes

Fourni par Blogger.