11:46:00
A+ A-

Ouragan Patricia: un monstre d'intensité

L'ouragan Patricia s'est formé dans l'océan Pacifique est le 20 octobre 2015. Profitant de bonnes conditions environnementales elle va se développer normalement pendant environ 48 heures. Par la suite elle connut une intensification explosive, passant du stade de tempête tropicale modérée au stade de cyclone tropical très intense en 24 heures. Cette intensification soudaine est due à un énorme potentiel énergétique de l'océan. Il est vrai qu'avec 30.5°C de température l'océan avec de quoi fournir à l'ouragan Patricia. Cette température élevée correspond à une anomalie de 2,3°C dans la zone et est la conséquence du très fort El nino que nous connaissons actuellement. On peut ajouter à cela un très faible cisaillement vertical du vent (inférieur à 10 noeuds), de quoi permettre à cet ouragan de se développer dans de parfaites conditions.

» Des vents soutenus d'environ 300 km/h 


À son paroxysme la pression au centre du phénomène était estimée à 880 hPa. Les vents, quant à eux étaient estimés à 175 noeuds soit 324 km/h et les rafales quant à elles devaient approcher les 400 km/h près du centre. L'ouragan Patricia surclasse ainsi les plus puissants cyclones de cette année, tels que le typhon Soudelor, le cyclone Pam ou encore le cyclone Eunice qui a traversé l'océan Indien.

Lors du landfall de l'ouragan Patricia sur la côte occidentale du Mexique une station météorologique aurait enregistré des vents soutenus  de 185 mph soit 297 km/h et une rafale de 211 mph soit environ 340 km/h!

Avec cette intensité ce système pourrait se classer en tête de liste des cyclones les plus puissants ayant touché terre depuis l'ère moderne.

Outre son intensité record, c'est la médiocrité des modèles de prévision qui fait également parler d'elle. La majorité des modèles de prévision prévoyait, en effet, un ouragan de catégorie 2 maximum! Mais Patricia a déjoué tous les pronostics en devenant un puissant ouragan de catégorie 5.

Leçon de l'histoire: nous avons encore d'énormes progrès a faire en termes de prévisions!

Mais nous pouvons faire tout ce que nous voulons, la nature nous surprendra toujours, c'est certain! Et c'est mieux ainsi!

Source image: Nasa