14:53:00
A+ A-

Risque de cyclogenèse dans le Canal du Mozambique?

Hormis la dépression subtropicale Fobane, l'océan Indien compte deux zones suspectes. L'une se situe par le point 10.3S / 93.5E, loin à l'est nord est de l'île Rodrigues et l'autre se trouve vers le nord du Canal du Mozambique.

La première zone suspecte est surveillé par le NRL/JTWC depuis quelques jours sous le nom 99S.INVEST. Cette zone de basse pression subit toujours des contraintes liées au cisaillement vertical du vent très fort dans la zone. La zone perturbée devrait donc se dissiper.

Dans le Canal du Mozambique se trouve une autre zone de basse pression. Mayotte et les Comores se trouvent d'ailleurs sous l'influence de cette zone. Ces îles, et le nord de Madagascar, pourraient être affectées par des orages et de fortes pluies dans les prochains.

Les modèles ECMWF et GFS proposent le creusement d'un système dépressionnaire dans cette zone.

Le modèle de prévisions européen, ECMWF, préconise dans un premier temps une trajectoire Ouest en direction du Mozambique. L'intensification serait alors grandement limitée par la proximité des terres mozambicaines. Puis il devrait se diriger vers le Sud et retrouver l'océan.  Les eaux particulièrement chaudes du Canal du Mozambique seraient alors favorables à une intensification.

Le modèle américain, GFS, penche pour une trajectoire en direction générale du sud. Dans cette configuration le système pourrait se développer plus rapidement.

Le potentiel thermique de l'océan (> à 28°C) est propice à l'intensification du système. Si les autres conditions nécessaires à une intensification, tels que le faible cisaillement vertical du vent et une bonne divergence, sont réunies ce système dépressionnaire pourrait atteindre le stade de tempête, voir de forte tempête tropicale.
Mais il est encore trop tôt pour être sûr de l'intensité et de la trajectoire qu'aura ce phénomène.

Jusqu'à dimanche le risque de formation d'une dépression tropicale est faible. A partir de la semaine prochaine, le risque devient modéré.