Soutenez meteoi.re en installant et utilisant le navigateur ultra sécurisé Brave

Une zone perturbée à surveiller au Nord des Mascareignes

Ecrit le 15 Dec 2018


Dans un précédent article nous parlions du retour d’une phase active de la MJO. Il en résulte un renforcement de la convection au sein de la ZCIT et donc l’augmentation de la probabilité de cyclogenèse.

Le système que nous mentionnions dans ce même article est actuellement suivi sous le numéro 91S par la marine américaine. Les dernières analyses ASCAT (3h06 UTC) estiment les vents à environ 35 noeuds. Une prise en charge officielle par Météo France pourrait se faire dans les prochaines 24h (si le système se situe dans la zone du CMRS de La Réunion).

Un doute existe concernant l’intensité future du phénomène. Mais on pourrait s’attendre à ce qu’il atteigne le stade de forte tempête voire de cyclone tropical. C’est ce que propose les principaux modèles de prévisions. Une chose est quasiment certaine c’est qu’elle ne concernera pas de territoires habités. La carte ci-dessous présente l'ensemble des trajectoires proposées par le modèle Européen. 

Plus proche de nous, au Nord des Mascareignes,  les principaux modèles numériques envisagent le creusement d’un nouveau système dépressionnaire. La zone perturbée associée est actuellement suivie sous le numéro 92S. Pour l’heure les conditions environnementales ne jouent pas en sa faveur: le cisaillement est assez fort et le flux de mousson est encore trop faible. Le vortex a donc du mal à se mettre en place. Les dernières analyses ASCAT ( 1h00 UTC)estiment les vents maximum à 25 noeuds.

La semaine prochaine les conditions environnementales devraient s’améliorer et permettre l’intensification de ce système. Néanmoins, le doute persiste quant à l’intensité mais aussi concernant la trajectoire. Ces deux paramètres dépendant de l’autre système dépressionnaire se trouvant dans la partie Est du bassin. La carte ci-dessous présente l'ensemble des trajectoires proposées par le modèle Européen. Au centre de cette carte nous voyons les trajectoires prévues pour 92S. Même si une tendance se dessine, ces trajectoires sont encore trop disparates pour faire une prévision de trajectoire précise.

Si la cyclogenèse se poursuit il serait intéressant de suivre sa trajectoire vu la proximité de certains territoires habités.