Le cycle de remplacement du mur de l'oeil des cyclones

Ecrit le 19 Oct 2018

Le cycle de remplacement du mur de l’oeil est une caractéristique des cyclones tropicaux intenses (plus de 100 kts ou 185 km/h). A ce stade, il arrive parfois que certaines bandes de pluies périphériques s’organisent en un anneau qui aura tendance à se rapprocher du centre. Cet anneau orageux va progressivement priver le mur de l’oeil d’un environnement (humidité, énergie) propice à l’intensification du système. En gros, un nouvel œil commence à se développer autour du premier œil. Le nouvel œil diminue progressivement en diamètre et remplace le vieil œil.

Quelle est la conséquence sur l’intensité du cyclone?

Généralement, quand un cycle de remplacement de mur d’œil se produit, l’intensité du cyclone diminue. Par exemple, un cyclone tropical très intense peut s’affaiblir en cyclone tropical intense.

En fait, l’intensité diminue du fait de l'érosion progressive du mur de l'oeil interne. Mais, au fur et à mesure que l’anneau extérieur se contracte et gagne en organisation, le cyclone peut s'intensifier de nouveau, voire être plus intense qu’auparavant.

Même si, dans un premier temps, le cycle de remplacement du mur de l’oeil aura tendance à affaiblir un cyclone, il aura aussi tendance à provoquer une augmentation de la force des vents sur une zone plus étendue au sein du cyclone.

Peut-on prévoir un cycle de remplacement du mur de l’oeil?

Les modèles de prévision ont beaucoup de difficulté à prévoir un cycle de remplacement du mur de l’oeil. On sait qu’ils se produisent dans le cyclones tropicaux intenses, mais on ne sait pas exactement à quel moment. Néanmoins sur l’analyse en temps réel des données satellitaires on peut déceler les prémices et l’évolution du cycle de remplacement du mur de l’oeil.

Bon à savoir

Les découvertes sur le cycle de remplacement du mur de l’oeil ont été en partie responsables de la fin du projet STORMFURY; projet du gouvernement américain qui visait à affaiblir le mur de l’oeil d’un cyclone grâce à l’ensemencement alors qu’il s’agissait d’un processus naturel dans la vie des cyclones tropicaux intenses.