07:12:00
A+ A-

Suivi de la perturbation tropicale n°3

[30/01/2017 à 7h12]

Depuis samedi, l'activité convective persiste toujours près du centre du minimum dépressionnaire. La pression au coeur du système était estimée, ce matin, à 1007 hPa et les vents max en mer à 34 km/h.

Même si le système bénéficie d'une bonne divergence d'altitude, il est toujours contrarié par un cisaillement vertical du vent de sud-est modéré à fort.

La zone perturbée évolue dans une zone ou le cisaillement est modéré à fort ©Meteoi

De plus la convergence de basses couches, aussi bien au niveau équatorial que polaire, n'est pas assez efficace pour permettre un creusement plus significatif.  Cette mauvaise convergence est due au passage d'un talweg au sud et à la présence d'un faible minimum au nord des Mascareignes.

Selon la majorité des modèles numériques ces paramètres finiront par avoir raison de ce système.




[28/01/2017 à 13h18]

Comme prévu le système subit les effets néfastes d'un manque de convergence et d'un cisaillement vertical du vent assez fort, d'autant plus que l'air est trop sec pour maintenir la convection.  Le CMRS a d'ailleurs rétrogradé le système au stade de perturbation tropicale. Le risque d'un creusement significatif est très faible.

Un cyclone ou une tempête ce ne sera pas pour maintenant!

L'air est trop sec (marron) dans la zone de développement du système dépressionnaire.


[27/01/2017 à 23h00]
Le faible minimum dépressionnaire présent près de Diego Garcia depuis quelques jours a été officiellement pris en charge par les services de Météo France.

Depuis ce matin (27 janvier) le système dépressionnaire montre des signes d'intensification avec une signature satellitaire qui s'est nettement amélioré par rapport à hier. On a noté un épanchement de cirrus qui témoigne d'une bonne divergence d'altitude.

Selon le CMRS la zone perturbée (devenue entre temps dépression tropicale)  bénéficierait d'une courte fenêtre d'intensification jusqu'au stade de tempête tropicale modérée (cf carte de Météo France). Si tel est le cas le système serait alors baptisé Carlos par les services météo mauriciens. Les mauvaises conditions environnementales devraient toutefois empêcher le creusement significatif du système dépressionnaire. En effet, le cisaillement vertical du vent est modéré à fort et la convergence devrait être moins efficace dans les prochains jours. Les modèles numériques GFS et CEP ne creuse pas ce phénomène dépressionnaire.

Le phénomène ne présente donc aucun danger pour les terres habitées.