22:39:00
A+ A-

Décembre 1961: Beryl passe sur La Réunion

Beryl est une forte tempête tropicale qui a évolué à proximité des Mascareignes entre le 20 et le 28 décembre 1961. En l’absence de données satellitaires il est difficile de définir une trajectoire et une intensité précises pour ce système dépressionnaire. Néanmoins nous savons que le phénomène est passé très près de La Réunion voire sur l'île carrément comme le suggère les données du JTWC. La forte tempête est également passé à proximité de Maurice où l'intensité semble avoir été plus importante.

La trajectoire de Beryl en décembre 1961

Chronologie des évènements

Dès le 14 décembre 1961 une zone de basse pression se trouve aux alentours d'Agalega.

Le 20 décembre 1961 les météorologues constatent une modification de la direction du vent à Tromelin. De plus, une baisse de pression assez importante au niveau de Tamatave laisse penser qu’une dépression se creuse au Nord-Ouest de La Réunion.

Le 21 décembre, à la station météorologique de Gillot, une diminution de la pression atmosphérique sur le baromètre laisse supposer que La Réunion n’est plus dans la zone de marais barométrique.

Le 22 décembre, à Gillot la pression atmosphérique diminue encore. Il apparaît de plus en plus certain qu'une dépression est centrée entre Tromelin et La Réunion. Le phénomène est baptisé du nom de Beryl.

Dans la matinée du 23 décembre les météorologues constatent un ralentissement de la chute de la pression atmosphérique. L'intensité du phénomène semble faible. Il est difficile de prévoir une éventuelle intensification ni même la trajectoire. Plus tard dans la journée, des observations de navires permettent de situer le centre du système dépressionnaire à environ 250km dans le Nord de La Réunion.

Le 24 décembre les premiers effets de l’approche de Beryl se font sentir. A Gillot, on observe une houle de Nord-Est de plus en plus forte et la diminution de la pression atmosphérique s’accentue de nouveau. Dans l'après-midi, la pression barométrique diminue à Maurice et le vent d’Est se renforce. Les observations en mer permettent de situer le centre dépressionnaire à une centaine de kilomètres dans le Nord-Nord-Est de Maurice. Le danger pour La Réunion semble écarté. Cependant, les consignes d'alerte restent en vigueur à Gillot car la pression continue à diminuer lentement.

Le 25 décembre dans la matinée, le ciel réunionnais est couvert, le vent demeure stable. Mais la pression chute toujours et le creux de la houle est estimée à plus de 4 mètres. A Maurice, la situation s'aggrave : la pression chute très rapidement, le vent souffle à une vitesse de 80 à 90 km/h avec des rafales à 130 km/h. Les antennes de la station radio de Plaisance sont emportées par le vent. Quant à la pluie, elle est forte et soutenue. Beryl a pris les caractéristiques d'une violente tempête. Il semblerait que le centre soit passé à proximité du Nord puis du Nord-Nord-Ouest de l’île Maurice. La trajectoire s'incurve donc vers Sud-Sud-Ouest ou Sud-Ouest. A La Réunion, la menace est désormais prise au sérieux. En 24h la pression a chuté de 4 mb, Beryl s’approche donc sensiblement de La Réunion. L'après-midi, la houle, très creuse, aborde l'Est de plus en plus alors qu'il tombe une pluie fine et intermittente. A Maurice, la pression atmosphérique remonte et la radio locale donne des informations sur la violence du phénomène : des rafales de vent à 200km/h auraient été enregistrées. Pour les météorologues de La Réunion il est désormais acquis que Beryl se déplace vers le Sud-Ouest et qu’avec cette trajectoire il passera dans la nuit très près des côtes Sud-Est de l’île. Dans la nuit, la baisse observée sur le baromètre ne laisse aucun doute sur la proximité immédiate de Beryl (chute horaire supérieure à 2 mb et diminution de 14mb depuis la veille).

Le 26 Décembre, aux alentours de 2h00, des vents de secteur ouest, assez forts, commencent à souffler sur St-Denis. La pression diminue toujours pour atteindre un minimum de 983 mb vers 3h00. Puis la pression augmente assez brutalement indiquant que la tempête Beryl est passée au plus près de La Réunion. Néanmoins, l'éloignement du cyclone n’a pas été synonyme d’une amélioration météorologique immédiate. Bien au contraire, les vents d'ouest se renforcent progressivement (rafales de 115 km/h à 05h50). A 04h45, de fortes pluies touchent la Réunion mais elles finissent par faiblir en cours de matinée. Toutefois, toute la journée les conditions météo restent médiocres.

Une nette amélioration se fait sentir dans la soirée. Beryl s’en est allé.

Sources : Météo France / NOAA