17:27:00
A+ A-

5 choses intéressantes à savoir sur le modèle GFS

Je continue ma série d'articles sur les modèles de prévisions numériques. Dans cet article on va parler de cinq choses intéressantes à savoir sur le "Global Forecast System" ou GFS, l'un des principaux modèles qui existent actuellement. Ce modèle déterministe américain est géré par la NOAA et plus précisément le NWS (National Weather Service).

Cinq choses à savoir sur GFS:


#1 - GFS c'est, tenez-vous bien, environ 2900 teraflops de capacité de calcul. Pour se donner une petite idée cela correspond à environ 14000 ordinateurs cadencés avec un processeur intel Core I7. C'est aussi 8124 terabytes de capacité de stockage.

#2
 - En réalité il y a 2 GFS! J'entends par là que GFS est installé sur deux super-ordinateurs distincts. L'un se situe en Floride et l'autre en Virginie. Cela permet de switcher entre les deux systèmes en cas de défaillance. Les deux GFS se situent à la 42e et 43e place des super-ordinateurs les plus puissants au monde.

#3 - Le modèle GFS "aspire" environ 1,43 milliard d'observations par jour. Ces observations proviennent de sources diverses: satellites, radiosondes, stations automatiques du monde entier. Toutefois seulement une dizaine de millions d'observations sont en réalité interprétés. La principale raison est une contrainte de temps. Il faut en effet environ 30 à 35 minutes pour traiter et analyser les données reçues. Les autres raisons sont: la défaillance d'un instrument (problème d'envoi automatique de la radiosonde par exemple) ou la panne totale de l'instrument,  des erreurs humaines, des erreurs informatiques...

#4 - Le National Weather Service (NWS) a investi 44.5 millions de dollars pour améliorer ses prévisions et accessoirement rivaliser avec ECMWF. On va dire que les américains ont mal digéré le fait que le modèle européen avait mieux anticipé le landfall de Sandy aux États-Unis en 2012 et pas GFS. (Merci Sandy!). L'écart se ressert entre les deux grands de la prévision numérique mais ECMWF, l'européen, reste toujours plus fiable que GFS, grâce a une meilleure initialisation des données.

#5 - Les données brutes générées par GFS sont mises gratuitement à disposition de tous. Avec quelques (bonnes) connaissances informatiques tout le monde peut générer ses propre cartes.

Source:
http://www.computerworld.com/article/2878025/noaas-next-supercomputer-will-be-a-cray-ibm-hybrid-system.html
http://www.hpcwire.com/2014/02/12/accurate-forecasts-tied-supercomputer-spending/
http://www.top500.org/system/178613
http://www.atmos.umd.edu/~ekalnay/pubs/Szunyogh.ppt.pdf
Image: NOAA/NWS