11:03:00
A+ A-

Tendances cycloniques - saison 2015-2016

En lisant la suite vous reconnaissez connaitre la définition du terme "tendance météorologique" :) . Cette tendance saisonnière ne doit en aucun cas être utilisée par les entreprises et les institutions publiques. Le site étant principalement destiné aux particuliers.
N ous allons bientôt - le 15 novembre 2015 - officiellement débuter la saison cyclonique 2015-2016dans le bassin Sud Ouest de l'océan Indien. Cette date est plus "administrative" car un cyclone peut bien évidemment se former avant cette date si les conditions météorologiques le permettent. Cela a été le cas en octobre 2012. Le 12 de ce mois là, l'océan Indien a vu naître le cyclone tropical intense Anais! D'ailleurs nous avons déjà vu les prémices de ce début de saison, il y a de cela quelques semaines, avec l'apparition de la zone perturbée 90S qui témoigne d'une remise en place de la zone de convergence intertropicale (ZCIT).

Cet article, comme son titre l'indique, à pour but de donner quelques prévisions concernant cette saison cyclonique 2015-2016 dans le bassin Sud Ouest de l'océan Indien dans un contexte d'un El Nino qui devrait encore se renforcer d'ici la fin de l'année.

El Nino et le climat sur l'océan Indien

Selon les études le phénomène climatique El Nino n'aurait pas d'impact particulier sur le nombre de cyclones qui naissent dans l'océan Indien. Toutefois on a remarqué que les cyclones tropicaux naissent plus dans la zone occidentale (ouest de 80E) de l'océan Indien lors d'un épisode El Nino. En effet, les phénomènes El Nino sont souvent accompagnés dans l'océan Indien par une anomalie positive de la température (Indian Ocean Dipole: IOD) des eaux océaniques sur la partie Ouest de l'Océan Indien. Cette anomalie cause une augmentation de l'activité convective près des Mascareignes et de la Grande Ile. Elle pourrait également engendrer une augmentation des températures sur les Mascareignes.



Les modèles numériques prévoient un renforcement du phénomène El Nino jusqu'au moins Décembre. Il est donc très probable que l'IOD reste positif tout au long de cette période si la tendance des modèles numériques se précise. L'IOD est d'ailleurs actuellement à sont plus fort niveau depuis 2006.  De ce fait, avec la fin de l'hiver austral, l'anticyclone des Mascareignes devrait faiblir amorçant véritablement la saison cyclonique.

Aucun scénario ne peut être envisagé concernant le nombre de cyclones qui pourraient naitre dans l'océan Indien. Toutefois les modèles de prévisions nous laissent penser que la saison pourrait être plus humide que la normale. Météo France a d'ailleurs prévu une fin d'année plus humide pour la moitié Sud de l'île de La Réunion (aucun scénario particulier pour le Nord). Concernant Madagascar, Mme RABETOKOTANY Directrice des Opérations Météorologiques de la Grande Ile et interrogée par nos confrères de Cyclone Océan Indien, a déclaré qu' "on craint des inondations qui pourraient être plus importantes que celles vécues lors de la dernière saison" dans la partie centre et Nord de l'île.

Toutes les personnes avisées savent que les îles de l'océan Indien n'ont pas besoin d'un cyclone pour connaitre crues et inondations destructrices. On peut facilement se remémorer les pluies de mars 2015 à la Réunion, les inondations de mars 2013 à Maurice, les fortes pluies d'il y a quelques jours à Rodrigues  et sans oublier Madagascar qui a connu de terribles inondations en début d'année.

Des cyclones plus intenses

A cause du réchauffement climatique les cyclones dans notre zone sont de plus en plus puissants. Et ils le sont ... de plus en plus proches de chez nous. Des études ont montré que le pic d'intensité moyen se déplace de plus en plus au Sud.

Cela se vérifient dans les faits. En 2015, dans notre océan, deux cyclones tropicaux très intenses ont évolué non loin des Mascareignes. Eunice est d'ailleurs resté très intense jusqu'à 20 degrés de latitude, probablement du jamais vu dans notre océan.

Il est impossible de faire des prévisions exactes concernant la quantité de cyclones qui pourraient évoluer dans le bassin Sud Ouest de l'océan Indien. Toutefois on peut noter que Météo France et les services de Météo Maurice envisagent une saison cyclonique inférieure à la normale. On verra ce que cela donnera dans les faits.

Ce qui est plus probable c'est d'avoir pas mal d'activité convective à proximité des Mascareignes et de la Grande Ile  et donc potentiellement plus de pluies dans le secteur.

Comment résumer cet article en une phrase? Ne sachant pas ce qui pourrait nous arriver durant cette saison cyclonique, autant se préparer dès maintenant! ;-)

Pour compléter votre lecture:

http://www.linfo.re/la-reunion/societe/679647-des-temperatures-sur-le-littoral-superieures-a-30o-c
http://www.meteofrance.com/accueil/previsions-saisonnieres
http://climexp.knmi.nl/effects.cgi?id=someone@somewhere
http://www.jamstec.go.jp/frcgc/research/d1/iod/iod_home_s.html.en
http://www.meteofrance.re/climat/previsions-saisonnieres
http://www.meteoi.re/p/previsions-cycloniques-hebdomadaires.html
http://www.bom.gov.au/jsp/ncc/climate_averages/tropical-cyclones/index.jsp?period=all#maps