11:20:00
A+ A-

Les éclairs à l'échelle du globe

Où les éclairs se produisent-ils le plus souvent?

Les éclairs dans le monde

Selon les observations des satellites, ils se produisent le plus souvent sur terre que sur les océans. Et la foudre semble se produire plus souvent au niveau de l'équateur.
La carte ci-dessus montre le nombre annuel moyen d'éclairs par kilomètre carré entre 1995 à 2013. Les zones avec le plus petit nombre d'éclairs sont colorées de gris et violet et les zones avec le plus grand nombre d'éclairs (150 ou plus par an) sont colorées d'un rose vif.
La carte est basée sur les données recueillies entre 1998-2013 par le Lightning Imaging Sensor (LIS) de la NASA et de 1995 à 2000 par le détecteur optique transitoire (OTD) sur le  satellite OrbView-1.

Plus fréquents sur terre

La fréquence plus élevée des éclairs sur la terre est logique parce que la terre absorbe plus facilement les rayonnements solaires et se réchauffe plus vite que l'eau. Cela signifie que sur terre, la convection est généralement plus forte et qu'il y a une plus grande instabilité atmosphérique, conduisant à la formation d'orages et par conséquent des éclairs.

Selon Daniel Cecil de la NASA, un membre du Global Hydrology and Climate Center, les données ont également révélé certaines tendances régionales intéressantes. Par exemple, les scientifiques ont observé un grand nombre d'éclairs durant le mois de mai dans la vallée du Brahmapoutre à l'extrème Est de l'Inde. Les conditions météorologiques sont plus instables à ce moment précis de l'année, juste avant le début de la mousson, qui , quant à elle, apporte beaucoup de pluie mais beaucoup moins de foudre. En revanche, les zones de l'Afrique centrale et du Nord-Ouest de l'Amérique du Sud ont de grandes quantités de la foudre pendant toute l'année.

Ces données sont intéressantes puisqu'elles permettent d'étudier la fréquence, la saisonnalité, et la variabilité des éclairs dans la journée mais également d'une année à l'autre.

Source: NASA