10:18:00
A+ A-

Et si la Réunion était confrontée à un autre Hyacinthe?

Hyacinthe est l'un des cyclones qui a durablement marqué la mémoire collective des réunionnais. Ce triste mois de janvier 1980, Hyacinthe approche par trois fois la Réunion tout en causant de terribles ravages. Plus que le vent c'est la pluie et ses conséquences qui marqueront les esprits.

Retour sur un épisode pluvieux exceptionnel

Le 18 janvier 1980, lors de son premier passage au plus près, à environ 100 km au nord de la Réunion,  Hyacinthe est un système dépressionnaire de faible intensité. Les vents sont faibles, ne dépassants pas les 40 km/h. La perturbation se déplace vers l'ouest sud ouest mais une partie du système dépressionnaire reste bloquée au dessus de l'île provoquant de très fortes précipitations.

Après avoir fait une boucle au Nord Est de Madagascar, Hyacinthe se rapproche de nouveau  de la Réunion. Dans la nuit du 24 au 25 janvier le cyclone Hyacinthe passe à un peu plus de 100 km au Sud Ouest de la Réunion. La encore les vents sont plutôt faibles et ne dépassent pas les 70 km/h. Mais rien ne change, ce sont les pluies qui vont être diluviennes.

Le 27 janvier 1980 après une petite boucle, Hyacinthe passe à environ 70 km au Sud de l'île au stade de forte tempête tropicale.  Comme Hyacinthe passe beaucoup plus près de la Réunion que les deux premières fois, les vents sont beaucoup plus forts pour atteindre 137 km/h à Gillot. La pression atmosphérique a atteint 977 hPa à Saint Pierre.

Au final, la Réunion est resté pendant deux semaines, du 15 au 27 janvier,  dans une masse nuageuse dense avec des précipitations intenses.

Des pluies d'une rare intensité


Les cumuls de précipitations sont de ce fait impressionnants. A Grand Ilet, Salazie, il est tombé 1742 mm en 24h à Grand Ilet. Sur la totalité de l'épisode pluvieux, à la Plaine des Palmistes, on enregistre 4193 mm de pluies, à Grand Ilet 5237 mm et à Commerson 6401 mm. Outre les stations météorologiques, d'autres évènements montrent l'intensité des précipitation sur le secteur Est de l'île. À Saint-Benoit, par exemple, un des poteaux supportant les fils électriques qui se trouvaient près du Grand-Etang, a été recouvert. Les fils électriques se trouvaient à 19 mètres du sol.  L’eau du Grand Etang est donc montée de plus de 20 mètres.

Si les pluies ont été particulièrement intenses sur l'Est de la Réunion et les cirques, l'ouest de l'île a été relativement épargné avec moins d'un mètre d'eau enregistré sur tout l'épisode pluvieux.

Des conséquences tragiques


Ces fortes pluies ont induit de très nombreux mouvements de terrains. De ce fait, les dégâts ont été très importants. Cela a été particulièrement le cas dans les cirques de Salazie et Cilaos où plusieurs centaines de mouvements de terrain sont constatés. A Grand Ilet est recensé un mouvement de terrain de grande ampleur.

Ce système a marqué les esprits par le nombre de décès qu'il a causé. Au total ce sont 25 personnes qui ont perdu la vie, la plupart ont été emportés par les rivières et ravines en crue.  Au cours de cet épisode pluvieux 8000 personnes sinistrés on été accueillies dans des centres d'hébergement.

D'après la DDE, 288 habitations ont été entièrement détruites et 1712 partiellement endommagées suite au passage du cyclone tropical Hyacinthe. Le montant des dégâts à l’habitat serait d’environ 32 millions d'euros.

Le réseau routier est, lui aussi, durement impacté par Hyacinthe. Plusieurs  portions de route ont été emportées ou endommagées par des éboulis ou des coulées de boue. Le montant des dégâts sur tout le réseau routier s'élève à 30 millions d'euros.

L'agriculture subit de lourdes pertes


Le domaine agricole a également beaucoup souffert de ces deux semaines de précipitations. Les pertes sont estimées à 36 millions d'euros selon la Direction départementale de l'Agriculture et de la Forêt. Le 1er février, on estime qu’environ 1 000 bovins avaient été perdus, ainsi que 2 000 à 2 500 porcs, 40 000 poules, 5 000 lapins, 630 boeufs.

Outre l'élevage, ce sont le maraîchage et l'horticulture qui ont été durement impactés. Entre 80 à 100% des cultures de géranium, dont dépendent plus de 2000 familles, ont été détruites. Selon les régions, les pertes de la canne à sucre varient de 10 à 40 % pour les repousses et 50% pour la canne vierge. Les pertes de la vanille se montent à 50%. Les bananes, les mangues et les avocats sont perdus à 100%. Pour les produits maraichers, les cultures qui étaient à maturité ont été entièrement détruites.

Un dispositif de secours impressionnant

Hyacinthe a surtout été pour les autorités un défi face au déchaînement de la nature. En effet, cet épisode exceptionnel a nécessité l’ouverture de 38 centres d’hébergement, l’accueil de près de 8000 personnes dans la nuit du 27 au 28 janvier ; l’envoi des premiers secours avec un escadron de gendarmerie pour régler les problèmes de circulation, les « Puma » pour les cirques ; 80 000 rations alimentaires, 10 000 couvertures, 4 000 lits.

En conclusion nous pouvons dire que Hyacinthe a provoqué des pluies torrentielles, qui ont engendré des dégâts très importants. Une estimation en 1980, fait état de près de 130 millions d'euros de dégâts. Lors de son premier passage Hyacinthe s’abat sur le sud de la Réunion, mais c’est après son dernier passage que Hyacinthe déverse de nouveau des pluies torrentielles en particulier sur le nord de l’île cette fois-ci, le bilan déjà catastrophique est alourdit.

Aujourd'hui quatre jours de pluie suffisent pour provoquer des dégâts considérables sur notre île. Je fais référence ici à l'épisode Haliba, qui avait provoqué la fermeture de la route du littoral, la fermeture des établissements scolaire, des inondations à Saint Pierre, Saint André, Sainte Suzanne et des effondrements de mur de soutènement à divers endroit de l'île...

Que se passera-t-il si un épisode tel que Hyacinthe s'abattait à nouveau sur la Réunion? A quelles conséquences pourrions nous nous attendre avec cette "bétonisation" qui progresse de plus en plus chaque jour?


Bibliographie

Les inondations remarquables au XXe siècle, Par Michel Lang,Denis Coeur, 2014 p. 499
Rapports et bilans des services de l’Etat (BRGM, DDAF, DREAL, DRASS, Météo France, ONF, Préfecture/SIRDPC)
Le cyclone tropical Hyacinthe, http://www.cyclonextreme.com/
Karl Hoarau, l’intensité des cyclones tropicaux du Sud-Ouest de l’océan Indien
Etude du cyclone Hyacinthe http://hmf.enseeiht.fr
Isabelle Mayer Jouanjean. L’île de La Réunion sous l’œil du cyclone au XX`eme siècle. 2011
Esquisse Hydrométéorologique des effets du cyclone Hyacinthe sur le département, Office de l'eau Réunion, Février 1980