12:45:00
A+ A-

La terre a évité une éruption électro magnétique solaire

Photo eruptions electro magnétique solaire
Source: NASA
Une nouvelle analyse des données de l'Observatoire solaire de la NASA  (STEREO) par des scientifiques montre qu'une tempête solaire s'est produit en Juillet 2012. Ce phénomène d'une ampleur sans précédent aurait anéanti les systèmes électroniques mondiaux si elle avait eu lieu seulement neuf jours plus tôt.

En 1859, le système de télégraphie des Etats Unis a été frappé par ce genre d’éruption électromagnétique. Ce phénomène a provoqué des aurores boréales jusqu'à Hawaï.

"Si l'éruption de juillet 2013 avait frappé la Terre, il aurait probablement été comme celui de 1859, mais les conséquences aujourd'hui, avec toutes nos technologies modernes, aurait été énorme", a expliqué le physicien Janet G Luhmann de  l'Université de Berkeley .

L'an dernier, une étude estimait que le coût d'une tempête solaire comme l'événement de 1859 pourrait atteindre 2600 milliard de dollars dans le monde entier.

Un événement de plus petite envergure tel que celui du 13 Mars 1989 avait perturbé le réseau électrique du Québec au Canada pendant 9 heures.

Bien que le risque d'une super tempête solaire soit faible, un événement d'une telle ampleur pourrait avoir de très graves conséquences sur les infrastructures devenues essentielles dans notre société moderne, a déclaré Ying D Liu, professeur de sciences météorologiques à Beijing . Le coût d'un événement de ce type, s'il frappe la terre, pourrait atteindre des milliards de dollars avec un temps de récupération potentiel de 4-10 ans. Il est donc primordial pour la sécurité et l'intérêt économique de la société moderne de comprendre ces éruptions solaires, a ajouté Liu.

"Les gens continuent de dire que ce sont des risques naturels rares, mais ce qu'il faut savoir c'est qu'ils y en a souvent, même si nous ne les voyons pas toujours. C'est comme les tremblements de terre il est difficile de faire comprendre aux gens l'importance de la prévention, sauf s'ils en ont vécu un de magnitude 9", a souligné Liu dans la revue Nature Communications.



Source: authintmail.com