23:30:00
A+ A-

Rupture de stock des masques anti-pollution en Chine

Confrontés depuis une semaine à une pollution largement supérieure aux limites jugées dangereuses, en particulier à Pékin, les Chinois peinaient mercredi à trouver des masques respiratoires.
Les plus importants distributeurs de masques respiratoires filtrants étaient mercredi en rupture de stock en Chine, le nord du pays suffoquant depuis une semaine sous une épaisse pollution atmosphérique.



Les habitants de Pékin devaient supporter mercredi matin une pollution atteignant presque le double du seuil considéré comme dangereux par les autorités chinoises.

Plafond largement dépassé

La densité de particules de 2,5 microns de diamètre (PM 2,5), accusées d'être impliquées dans des centaines de milliers de décès prématurés en Chine, a atteint mercredi matin à Pékin un seuil de 557 microgrammes par mètre cube, selon l'ambassade américaine.

L'Organisation mondiale de la santé recommande un plafond maximum de 25 pour une exposition de 24 heures, et les autorités chinoises estiment qu'au-dessus de 300, il est "dangereux" de rester dehors.

Et même si dans l'après-midi la pollution a nettement diminué - à 100 selon les autorités locales, à 180 selon les mesures de l'ambassade américaine à Pékin -, les écoles avaient pour consigne de garder les enfants à l'intérieur.

source: afp