Une zone perturbée suivi par le NRL

Une zone perturbée93S.Invest, est actuellement surveillée par le NRL. Elle se situait à 3274 km de nos cotes par le point 6.5S / 81.9E. Les vents soufflaient en moyenne à 28 km/h. La pression estimée en son centre était de 1010 HPA.

La tendance d'un développement significatif pour les prochains jours se confirme. Les modèles persistent dans leurs prévisions bien que la formation plus significative n'aura lieu qu'en début de semaine prochaine selon le CMRS.

Voici l'analyse faite ce jour par le CMRS de la Réunion:



Le flux de mousson transéquatorial s'est établi sur toute la largeur du bassin. Il est fort à l'Est de 70E est descend jusque 6S. Le flux d'alizé est présent au Sud de 10S et à l'Est de 55E. Entre les deux, le bassin a pris une configuration de talweg de mousson à l'Est de 55E et entre 6S dans sa partie Ouest et jusque 8S dans sa partie Est . L'activité convective est forte au Nord du talweg de mousson à l'Est de 70E, au sein de plusieurs lignes de convergence alimentées par le fort flux de mousson.



Les animations satellite suggèrent comme hier un mouvement dépressionnaire au sein de ce talweg entre 75E et 80E et entre 5S et 10S. La pression minimale est estimée à 1006 hPa et les vents de l'ordre de 10/15kt maximum atteignant 20/25 kt et localement 30 kt dans le flux de mousson. Les modèles numériques analysent cette faible circulation dépressionnaire. En altitude, le cisaillement d'Est est assez fort au Nord de 14S à l'Ouest de 80E. 
Au cours des 2 prochains jours, cette faible circulation devrait se maintenir au sein du talweg de mousson qui devrait se déplacer globalement vers le sud. L'environnement devrait rester défavorable à la cyclogenèse compte tenu de la faible alimentation côté alizés et du cisaillement vertical de vent modéré en altitude.
A partir de dimanche, les conditions devraient progressivement s'améliorer en basse troposphère avec un renforcement de la convergence côté alizés et la circulation dépressionnaire devrait commencer à s'organiser plus nettement et adopter une trajectoire vers le sud-ouest.
A partir de lundi, les conditions environnementales devraient devenir favorables à la cyclogenèse puisque la circulation devrait se mettre en phase avec la dorsale de haute troposphère. Le système pourrait alors commencer à se creuser plus significativement.
Les différents modèles numériques analysent ce minimum et le creusent plus ou moins rapidement. D'après la prévision d'ensemble de CEP, les probabilités de genèse d'un phénomène cyclonique deviennent de plus en plus significatives à partir du début de semaine prochaine.

Jusqu'à samedi, le risque de formation d'une dépression tropicale est faible. Il devient modéré dimanche et lundi, et fort à partir de mardi.