20:36:00
A+ A-

94S devrait s'intensifier au delà de 48h

Le flux de mousson est bien établi des côtes Africaines jusque 60E. L'activité convective au sein de
la ZCIT se concentre autour de deux zones : la Dépression se comblant ex-Gino et une zone
perturbée dans le Canal du Mozambique.
 
Dépression se comblant nr 8 ex-GINO :
 
Position à 09Z: 25.9S/88.7E se déplaçant vers l'est-nord-est à 5 kt.
 Pression minimale estimée à 1002 hPa.
 Vents maximum sur 10mn estimés à 20/25 kt, atteignant 30/35kt localement 40 kt jusqu'a 280 mn
dans le demi-cercle sud-est en raison du gradient avec les hautes pressions subtropicales.
Les modeles numériques disponibles prévoient une trajectoire en direction de l'ouest de dela de 12
heures en se comblant au nord de la dorsale subtropicale.
 
Dans le Canal du Mozambique :
 
Au cours des dernières heures, l'activité convective s'est renforcée entre 10S et 21S et à l'Est de
39E, au sein d 'une ligne de convergence située au centre du canal. Les dernières animations
satellite montrent une circulation fermée centrée vers 17.8S/37.8E, a proximité de la cote du
Mozambique. La pression estimée au centre est de 1005hPa. Les vents sont de l'ordre de 15kt en
moyenne mais peuvent atteindre localement 20/25kt localement 30 kt dans le flux de mousson et
sous la convection à l'Est du minimum.
Malgré un environnement favorable, avec le maintien d'un bon flux de mousson au nord, le
renforcement prevu du flux d'alizés au sud, et la divergence d'altitude bonne sous la dorsale, le
systeme n'est pas prevu se creuser dans les prochaines 24h, en raison de l'effet limitant de la
proximité de la cote.
Les modèles analysent cette zone dépressionnaire et prévoient un déplacement globalement vers le
Nord-Est le long des côtes du Mozambique pour les prochaines 12/18 heures, puis vers le Sud au
dela. Ils proposent un creusement significatif au dela de 36 heures sur le centre du canal, sur des
eaux à haut potentiel énergétique.
Pour les prochaines 24/48 heures, le risque de formation d'une dépression tropicale dans le
Canal du Mozambique est faible. Au-delà, le risque devient modéré à fort.