22:42:00
A+ A-

Inondations au Comores


Des graves inondations ont frappé plusieurs régions aux Comores. « La situation s’est aggravée dans la région de Hambou, au sud de l’île, avec le débordement des eaux à Mitsoudjé, au sud-ouest de la Grande Comores et à Bangoi, au nord du pays. Des hommes sont emportés par les eaux« , a indiqué la cellule de crise de la direction générale de la sécurité civile dans son communiqué. Les principales régions affectées sont : Bambao, Hambou et Mbadjini pour la Grande Comore, Sima et Domoni pour Anjouan et Nioumachioi et Hoani pour l’Île autonome de Mohéli.

Selon le service de la météorologie comorienne, la pluviosité est actuellement à 740 mm sur l’archipel alors que normalement, elle devrait se situer aux alentours de 266,8 mm.

Devant l’ampleur du phénomène, les autorités comoriennes se mobilisent. Le président de la République, Ikililou Dhoinine et son épouse, ainsi que plusieurs personnalités du pays sont descendus dans les régions les plus touchées pour constater les dégâts.

De leur côté, les parlementaires ont tenu une session extraordinaire durant laquelle ils ont demandé à ce qu’on déclare zones sinistrées, toutes les localités qui ont été durement frappées. Ils ont également appelé au soutien de la communauté internationale ainsi qu’aux partenaires qui ont déjà collaboré avec l’archipel.

Selon les premières évaluations réalisées par la Direction Générale de la Protection Civile (DGPC) en partenariat avec les agences du Système des Nations Unies et les équipes du Croissant-Rouge Comorien, plus de 46 000 personnes sont sinistrées et 9200 personnes sans abris. La distribution de produits de premières nécessité, l’accès à l’eau potable et la santé apparaissent comme des priorités. La PIROI, en étroite coordination avec la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR), est actuellement en lien régulier avec le Croissant-Rouge Comorien afin d’évaluer les possibilités de réponse.5